Emmerdare humanum est (2/2)

L’ordre des choses aurait alors voulu que lui fût donné l’intitulé exact puis expliqué en deux-trois phrases récitées mille fois en quoi cela consistait. Je décidai, une fois n’est pas coutume, de braver ma destinée :

— Ah parce qu’on s’intéresse au sujet maintenaaant ?

— Excuse-moi ?

— Mais tu ne vois pas combien tu m’emmerdes ? Je ne demande rien à personne et ne souhaite qu’une chose, pouvoir me siffler tranquillement le champagne que j’ai du reste apporté.

Lire plus

Emmerdare humanum est (1/2)

J’abhorre de plus en plus ces soirées obligées où se réunissent pêle-mêle des connaissances d’amis d’amis. Je m’y suis pourtant encore tout récemment laissé prendre. Ayant déjà beaucoup de mal à tenir une conversation avec mes proches, vous imaginez sans peine où se situait a priori dans l’échelle de mon intérêt ma rencontre du jour : le collègue d’open-space du mari de la compère de Pilates de ma sœur. Ledit collègue est de plus féru de philosophie, il lit BHL. Joie.

Lire plus